samedi 4 décembre 2010

Quittez votre emploi!

Ne me prenez pas au pied de la lettre, j'ai simplement intitulé ce post par la traduction d'une série d'articles que vous pouvez retrouver sur le site d'Etsy et qui s'intitule "Quit your day job":
Je trouve ces articles très intéressants car ils consistent à interviewer une créatrice qui vend ses articles fait-main sur Etsy et qui a réussi à quitter son emploi pour se consacrer à sa boutique, ce dont beaucoup d'entre nous rêvent...
J'ai donc demandé la permission à la responsable de cette série d'articles si je pouvais traduire ces interviews pour permettre aux francophones d'accéder à ces données précieuses pour toutes celles et ceux qui envisagent sérieusement de vivre un jour de leur passion. MaryMary a accepté avec beaucoup d'enthousiasme et j'en profite donc pour la remercier.
Voici le premier volet, j'espère qu'il y en aura beaucoup d'autres: Me and Matilda

Comment avez-vous débuté dans le marché du fait-main?
A un certain niveau, j’ai toujours confectionné des choses. Quand j’étais petite, c’étaient des accessoires pour ma maison de poupées avec des morceaux de carton, des bobines de fil vides et des morceaux de tissu. Pendant mon adolescence,  J’ai “créé” des vêtements à partir de dessin que j’ai supplié à ma grand-mère d’interpréter en vêtements portables et modernes. J’ai observé ma mère (qui continue de proclamer qu’elle ne peut pas coudre en suivant un modèle) créer de somptueux costumes d’époque pour mes cours de théâtre universitaires et ma grande sœur, qui peut tout faire à partir de rien. J'ai grandi dans une maison où le savoir-faire des femmes était un élément important de la vie.


Parlez-nous de votre ancienne situation professionnelle et du chemin qui vous a mené à Etsy.
Avant Me and Matilda, J'ai passé de nombreuses années dans la gestion des hôpitaux vétérinaires. Comme beaucoup de gens, avoir un enfant a complètement changé ma vie. J’ai continué à faire ce travail exigeant jusqu’à ce que l’envie de changer de vie devienne une obsession. Quelque part le long de ce cheminement, j’ai redécouvert la couture et j’ai développé une vraie passion de créer avec du tissu —c’est ce qui m’a finalement conduit à Etsy.


Vous êtes-vous préparer pour cette transition vers à plein temps?
Mon expérience en gestion d’entreprise m’a beaucoup aidé. Honnêtement, je n’ai pas saisi la chance de me préparer autant que je l’aurai souhaité. Une série d’évènement de la vie liée à la santé et l’énorme difficulté de concilier la maternité à un travail à temps plein m’ont poussé à quitter mon emploi


Avec le recul, j’ai passé des années à chercher des sources de rentabilité et à étudier le marché sans vraiment savoir ce que j’allais faire exactement de ces informations. Lorsque mon fils m’a demandé une cravate comme celle de son père, j’ai constaté qu’il n’y avait pas vraiment de choix pour un jeune garçon. A cette époque, il n’y avait qu’une poignée de grandes surfaces qui proposait une ligne plutôt ennuyeuse de cravate pour les garçons de son âge. La graine de l’idée a vraiment commencé à germer après que mon fils a renversé une grosse goutte de sirop de myrtille sur sa cravate, la ruinant ainsi pour une utilisation ultérieure. J’ai commencé à faire des cravates avec des imprimés amusant pour mon fils, et j’ai très vite reçu des demandes de la part de ses amis qui voulaient les mêmes. Peu de temps après, Me and Matilda était né.
Quel sont vos meilleurs conseils en terme de marketing?
  • Prenez de belles photos. C’est un processus que je peaufine constamment car je ne suis pas photographe. Je sais que mes capacités à prendre de belles photos sont limitées par mon simple appareil photo numérique, j’ai donc essayé de prendre des photos intéressantes avec une représentation claire de mes produits. C'était un grand frisson de se réveiller un matin et de trouver une de mes photos sur le blog d'un magazine national sur le mariage!
  • Lister ses articles régulièrement sur Etsy est également une bonne idée. J’essaie de leur conserver une certaine fraîcheur et j’ajoute régulièrement de nouveaux articles.
  • Les blogs ont été de merveilleux support dans mes affaires. J'ai eu la chance d'avoir mes cravates et nœuds papillon en vedette dans plusieurs blogs et magazines.
  • Rejoindre une équipe. J’ai rejoint l’équipe Etsykids , et l’équipe Etsymom  et aussi celle du CAST. Je suis si occupée que c’est difficile d’être aussi active que je le fût, mais j’essaie de mettre mes « tags » (mots clés) correctement et de faire des « Treasury » avec d’autres membres de mes équipes aussi souvent que possible.
D’autres expériences moins bien réussies?
J'ai déjà dit que je dois beaucoup à la communauté des blogueurs
. J’ajouterai ici que je n’ai jamais eu beaucoup de bénéfices à envoyer mes articles à des bloggeurs pour une critique objective (on appelle cette pratique « review » chez les Anglo-Saxons). Je me suis aperçue que, dans la plupart des cas, les blogueurs qui aimaient mes produits recherchaient en réalité de belles photos et un contenu intéressant pour leurs lecteurs, et qu’ils ne réclamaient pas mes produits pour une réelle analyse. C’est simplement ma propre expérience, et je ne dirai certainement pas que cette pratique n’est pas valable pour d’autres boutiques.


Quel a été votre article ou votre collection la plus populaire jusqu’à ce jour ?
Les Big Dot neckties (cravates et nœuds à gros pois) ont très bien marché. Ils ont été populaires dès le début et a trouvé un succès continu après avoir été publié dans des magazines et sur des sites web. Depuis j’ai ajouté d’autres lignes de cravates et nœuds à petit pois dans à peu près toutes les couleurs que vous pouvez imaginer. Les gens semblent beaucoup apprécier les motifs en petits pois polka.
Quelle a été la demande d’un ou d’une cliente la plus mémorable?
Une fois, j’ai customisé une cravate avec les lettres T.I.E brodées sur le devant. C’était une commande amusante et ludique que j’ai réitéré de nombreuses fois depuis. Je prends également beaucoup de commande provenant de clients qui m’envoient leurs fournitures. Je me rappelle avoir reçu un jour un colis avec à l’intérieur du tissu à imprimé en avocats verts et j’ai alors pensé qu’il y aurait aucun moyen d’en faire de jolis nœuds papillon ou cravates. Une fois l’ouvrage achevé, j’ai été agréablement surprise.


Je pense que les commandes les plus touchantes ont été celles des journées de l’adoption. Je n’ai appris que récemment que le Journée National de l’Adoption tombait en Novembre. Ce jour-là, des bénévoles travaillent ensemble pour finaliser des milliers d'adoptions sans frais. J’ai réalisé une fois un ensemble de 5 cravates pour cinq garçons qui ont été adoptés ensemble —  un vrai bonheur.


Quel est le plus grand défi auquel vous faites face au cours de votre emploi du temps quotidien?
Tout est question d’équilibre. Ma journée commence à 6h30 du matin quand je mets ma casquette de Maman et que je prépare mon fils pour l’école. Une fois que je le sais en sécurité à l’école je me dirige vers la maison pour y rattraper mes e-mails, boire beaucoup de café et faire mon programme de travail pour la journée. Puis je couds durant des heures, préparer les commandes à expédier et mettre le nez dehors pour aller au bureau de poste..
En fin d’après-midi, il est temps d’aller chercher mon fils à l’école. De retour à la maison, j’aime passer du temps avec lui à discuter de sa journée à l’école puis nous nous occupons des devoirs. Mon fils est fortement dyslexique, même s’il est vraiment brillant, il a besoin de beaucoup de soutien scolaire. C’est un incroyable défi de changer de rythme de vie en passant d’un travail soutenu le matin  pour trouver cet espace zen qui m’aide à supporter mon enfant par rapport aux devoirs, puis de se relaxer et apprécier un dîner en famille. Habituellement la liste des choses que je dois terminer joue dans un coin de mon esprit à travers tout cela. En général, je retourne à mon atelier dans la soirée pour un quart de nuit qui s’étend souvent au-delà de minuit.
Qu’aimez-vous le plus en ce qui concerne le fait de ne plus travailler comme avant? Y’a-t-il quelque chose que vous regrettez?
J’apprécie l’opportunité d’être là pour ma famille. Je peux ainsi assister à tous les évènements de la vie de mon fils et je n’ai plus à demander la permission pour partir du travail plus tôt s’il est malade et a besoin de rentrer à la maison. J’aime le fait que mon succès ou mon échec soit entre mes mains.  Je peux aider bénévolement à l’école et rattraper le travail manqué en passant un peu plus de temps dans mon atelier le soir.
La structure d’un emploi et les gens me manquent. Je suis plutôt sociable, donc travailler seule dans mon atelier est un défi en soi. J’ai tendance à me disperser un peu partout, une structure imposée à soi-même ne vient donc pas naturellement. La partie la plus difficile, ce sont tous les détails liés au business comme la paperasse et la comptabilité : pas mon point fort.


Si vous pouviez revenir en arrière, quel conseil vous donneriez-vous ou à une personne qui souhaite suivre une voie similaire?
Je me suis trouvée en pensant à un vieux proverbe que j’ai souvent entendu ma mère prononcé: "Aie confiance, mais attache ton chameau.” C’est un bon avertissement. N’oubliez pas de prendre soin de vous et de votre famille. Si vous n’avez pas un plan précis pour couvrir les dépenses et mettre le pain sur la table, alors gardez votre emploi jusqu’à ce que ce soit le cas. Tout le monde est différent, alors trouvez ce qui fonctionne pour vous. Mon mari a toujours son travail et il y a un sentiment sous-jacent de sécurité en cela. Sans son soutien, je ne sais pas si j’aurai pu arriver à ce niveau-là.


Une fois que vous avez un plan raisonnable pour être en mesure s’assumer les nécessités du quotidien, franchissez le pas. Vous devez croire en votre succès et travailler chaque jour dans ce but Rien n’est aisé lorsqu’on se lance dans les affaires.
Gardez un fond de roulement pour vos frais de fonctionnement. Etsy est un espace génial car vous pouvez réellement tester l’eau avant de plonger dans un engagement financier important. Je pense qu’il est préférable de laisser votre entreprise croître naturellement. Acheter des équipements très chers ou louer un espace de travail commercial composent la recette d’un vrai désastre.
Préparez-vous au succès. Faîtes vos devoirs, soyez organisée et planifiez. Définissez vos buts et assurez-vous que vos actions vous permettront d’atteindre ces objectifs. Assurez-vous de connaître vos couts de production (et il y a de nombreux coûts cachés) et définissez vos prix en conséquence. Qu'est-ce qui se passe quand vous êtes si surchargé que vous besoin d'embaucher un(e) assistant(e) pour répondre à la demande?
Trouver votre voie. L’inspiration est partout, il est donc très important de filtrer tout ce que vous voyez et de puiser dans votre propre univers créatif. Il semble que la plupart des boutiques les plus incroyables sur Etsy ont leur propre style. Je pense que les clients savent lorsque vos articles sont le reflet de votre âme.


Quels sont vos prochains objectifs pour Me and Matilda?
J’ai beaucoup réfléchi à cette question tout au long de l’année passée.  J’aime les connexions un peu personnelles lorsque je travaille pour un couple qui va se marier sur un ensemble cravate et nœud papillon pour ce jour si particulier. J’aime créer des ensembles pour des familles et j’aime voir mes clients fidèles grandir en portant mes créations. Beaucoup de mes clients achètent mes articles pour un évènement spécial dans leur vie et j’essaie de garder cette idée à l’esprit au cours de mes confections. A dire vrai, je ne suis pas certaine de ce que l’avenir me réserve. J'aime l'idée de développer une entreprise durable qui pourrait un jour employer des gens dans ma communauté et ajouterai de la valeur à l’économie locale. Garder un équilibre entre la croissance de son entreprise et celle sur le plan personnel est très importante. Restez à l’écoute.
Avez-vous des boutiques préférées sur Etsy dont vous aimeriez nous parler?
Je pense à une cinquantaine de boutiques que j’aime en un seul clin d’œil. En voici quelques-unes:
  • La boutique de ma sœur : DawnDalto est à voir absolument. C’est une fille très talentueuse. 
  • J’aime PalomasNest pour son style simple et élégant. Elle a été une de mes premières clientes su Etsy, je doute qu’elle s’en souvienne mais je me souviens avoir aimé son sens de l’esthétisme à cette époque.
  • Une autre boutique très jolie et très connue que j’adore Rikrak
  • HomeGrownPillows pour ses adorables confections, la haute qualité et le style thérapeutique de ses oreillers. 
  • Digitalsoaps est une boutique amusante avec de superbes articles de rangement pour les vacances.
  • J’aime également Kittycrossbones pour ses fournitures promotionnelles et mon amie Anne de Hazelanne qui fait d’adorables jupes et robes pour femme et enfant.
Quelques mots de sagesse pour conclure?
Un grand merci à Etsy pour avoir été une couveuse formidable et qui a permis à de nombreux créateurs très talentueux de trouver le succès. Sans ce lieu, il serait beaucoup plus difficile de combler le fossé entre artisan et clients.  Merci donc à Etsy pour nous donner un endroit où chanter.
Merci à Tonia pour partager avec nous son histoire. Vous pouvez voir une partie de ses ouvrages ci-dessous :