dimanche 18 mars 2012

Un tapis au crochet

Je vous avais parlé d'un tapis que j'étais en train de réaliser, c'est l'occasion de faire le point sur les tapis au crochet.
Voici donc le résultat pour un tapis rond d'1.30 m de diamètre, réalisé pour Mademoiselle Lily, une fidèle cliente et créatrice féerique dont je vous invite à découvrir le merveilleux blog.
Ce tapis pèsent 1.7 kg, soit autant de fil bien sûr. J'ai utilisé un crochet de 4.5 mm en doublant des fils correspondant à des aiguilles de 3/3.5.
J'ai travaillé en mailles serrées en augmentant de 6 ms à chaque rang, sauf pour la bordure finale.
Voici les règles d'or à appliquer pour faire un tapis:
  1. utiliser le crochet le plus petit possible par rapport au fil de manière à avoir un travail le plus serré possible
  2. utiliser des fils épais ou doubler voire tripler le fils s'il est fin.
  3. toujours travailler en rond de façon à toujours avoir l'endroit 'ou l'envers) face à vous
  4. effectuer les augmentations à des emplacements différents sur chaque rang (valable uniquement pour un tapis rond)
En ce qui concerne les fils, il vaut mieux choisir une qualité lavable en machine, c'est un des avantages à avoir un tapis au crochet.

Aux États-Unis, de nombreuses mères de famille (les Amish en particulier), il y a quelques décennies, réalisaient des tapis au crochet avec des bandes de tissus qu'elles récupéraient de vêtements et linges de maison usés, le fameux "Rag rug".
Cette technique est en train de renaître de ses cendres pour les raisons économiques que nous connaissons tous.
Il existe même des livres qui vous expliquent comment gagner votre vie en fabricant ces tapis. Vous trouverez énormément d'infos à ce sujet sur les site américains, voici mon préféré, Vintage Chicca, avec des photos très claires:
Et pour les vidéos, il y en a tellement que je vous invite à aller sur Google vidéos ou YouTube en mettant en recherche "rag rug crochet tutorial":

Pour faire un tapis carré, commencer par un cercle de 6 ms et répartir vos 6 augmentations à chaque coin par 3 ms.
Pour un tapis en rectangle, faire une chaînette de base qui correspond à la différence entre la longueur et la largeur souhaitées, puis effectuer vos augmentations comme pour le carré, aux quatre coins.
Pour un tapis ovale, faire votre chaînette de base comme pour le rectangle selon les dimensions souhaitées et effectuer les augmentation sur 6 emplacements (3 à chaque extrémité), en espaçant ces augmentations d'1 ms supplémentaire à chaque rang:
Vous trouverez de nombreux modèles vintage (j'ai rien trouvé au niveau francophone) ICI.
Si vous avez des questions à ce sujet, n'hésitez pas à m'en faire part.
Passez toutes et tous une belle et paisible journée et une soirée encore plus douce!

Bon crochet! ♥♥♥






dimanche 4 mars 2012

Du nouveau sur les Tawashi au crochet

J'ai trouvé le nom japonais de nos chères éponges écolo qui, en l’occurrence, sont des éponges acryliques (littéralement)アクリルたわし = akuriru tawashi
Il est donc impératif d'utiliser des fils à tricoter 100% acrylique pour confectionner de véritables Akuriru Tawashi
Je suis donc aller voir mon vieil ami Mister Google qui m'a, une fois de plus, offert de nombreux liens des plus intéressants.
Mais avant d'aller découvrir ces merveilles, je voulais vous parler du ménage, le ménage plaisir et non le ménage corvée. Lorsque j'ai commencé à m'intéresser aux modèles de Tawashi, une curiosité grandissante pour l'art du ménage au Japon a accompagné mes recherches. De plus, la philosophie du Zen (avec un grand Z comme zazen plus exactement et non l'idée uniquement méditatif qu'on s'en fait) tient une grande place dans mes lectures et je sais à quel point l'eau est un élément primordiale de cette philosophie, symbole de puissance et de douceur. Or un Tawashi s'utilise avec de l'eau uniquement, c'est un premier point important pour moi mais pour en revenir au ménage plaisir, j'étais curieuse de comprendre cette vision très particulière et sacrée des japonais qui pratique le ménage comme on pratique un art, c'est même plus encore: un acte spirituel. Laver l'intérieur de sa maison équivaut à laver l'intérieur de son esprit et de son corps à condition d'avoir conscience de cela. N’allez pourtant pas croire que je suis du genre "maniaque", bien au contraire, jusqu'ici, j'ai toujours considérer cet acte quotidien comme un éternel recommencement des plus déprimants, me sentant "juste bonne à ça" les jours les plus sombres étant dotée à la base d'un penchant naturel pour le "bordélique récurant". Mais cette vision du ménage corvée recule un peu plus chaque jour, grâce en partie à ma passion pour le crochet qui m'a amené à découvrir les Tawashi mais surtout grâce à un livre que je vous recommande comme on offre un bon conseil à des amis:"Faire le ménage chez soi, faire le ménage en soi" de Dominique Loreau
La couverture ne paie pas de mine mais Dominique Loreau est un auteur que j'aime beaucoup, une française féministe (j’insiste sur ce point) qui vit depuis plus de 30 ans au Japon et qui nous donne les clefs de cette philosophie du Zen en l'adaptant à notre quotidien.
Bref, le Japon est un pays où le ménage est non seulement pratiqué par les femmes et les hommes mais également par les enfants qui reçoivent cette éducation spirituel du ménage. Si vous ne l'avez pas vu, je vous remets cette vidéo d'élèves japonais nettoyant leur école et un PDG qui considère le nettoyage des toilettes de son entreprise comme un privilège (si, si, je vous jure...)
Le tawashi peut donc aussi devenir un objet ludique du quotidien pour enseigner et partager avec nos enfants l'art du ménage chez soi et en soi. C'est là que le Tawashi intervient.
Trêve de blabla donc, et venons-en au concret de la chose, voici donc des modèles japonais disponibles gratuitement sur le net, j'en profite pour préciser que c'est un excellent exercice pour les débutants (es):


Pour savoir quel taille de crochet utiliser puisque les japonais n'utilisent pas le système métrique, voici un tableau très bien fait: (cliquer sur l'image pour l'agrandir)

Pour les sécher après utilisation (pour la vaisselle je tourne avec 4 ou 5 éco tawashi et avec 4 enfants, c'est pas du luxe!), j'ai simplement fait une chaînette avec une boucle à chaque extrémité maintenue entre deux crochets à ventouse qui me sert de corde à linge..euh...à tawashi:
Voilà les ami(e)s, y'a plus qu'à, en vous souhaitant Bon Crochet en restant zen bien sûr!








vendredi 2 mars 2012

Crochet Takashima et frivolité

Dans la série découverte, je vous présente le crochet Takashima, crochet japonais servant à la confection de frivolité en plus de sa fonction de crochet habituel:

Suite à une première expérience catastrophique en matière de frivolité il y a bien longtemps, j'avais abandonné cette technique jusqu'à ce que je me mette à faire des recherches concernant Mademoiselle Riego de la Branchardière. Après avoir découvert que cette franco-irlandaise et londonienne était agréée à la cour de sa Gracieuse Majesté la Princesse de Galles qui était, à cette époque, Alexandra de Danemark, en tant qu'artiste spécialisée dans les arts du fil (tricot, crochet et frivolité):
Princesse de GallesAlexandra de Danemark

Puis en regardant de plus près ses ouvrages, j'ai constaté que la frivolité tenait une grande place dans son œuvre et me suis donc repenché sur la question. C'est là que j'ai compris qu'il fallait un crochet bien particulier pour faire de la frivolité qui est majoritairement et originellement pratiquée à l'aiguille ou à la navette. Mais tous les modèles de frivolité peuvent être utilisés pour des ouvrages au crochet, j'y reviendrai.
Le crochet de frivolité a un crochet qui ne doit pas être plus large que sa tige (d'où l'échec de ma première expérience, si, si j'insiste). J'en ai acheté un de 1 mm sur le site Tricotin.com:
Puis j'ai utilisé les dessins suivants trouvés sur un site chinois (trop fort ces chinois)
Ces dessins sont spécifiques au crochet Takashima qui a deux extrémités mais conviennent parfaitement au crochet classique de frivolité.
Voici donc le résultat de mon premier essai:
Les finitions restent à voir mais je ne suis pas peu fière d'être enfin parvenue à réaliser quelque chose qui ressemble à de la frivolité. J'ai constaté deux difficultés majeures pour moi: arriver à passer le fil à travers les nœuds (étape D des dessins), il ne faut pas trop serrer et appliquer la bonne tension au fil au moment de resserrer les nœuds pour former une boucle (dernière étape). 
L'auteur de l'ouvrage "La frivolité au crochet":
 Viviane Deroover, nous fait profiter de son savoir-faire dans cette vidéo:
Sur son blog, vous aurez même la possibilité de gagner un cours de frivolité en ligne car Viviane donne des cours sur le site de "2 mains pour créer":

Les points positifs de cette technique sont:
* facile à apprendre même sans savoir faire du crochet puisqu'il suffit de savoir faire des double-nœuds et des picots
* le geste est très agréable et délicat
* on peut facilement ajouter des perles à la place des picots pour faire des bijoux
* on peut se servir des modèles du monde entier qui, pour la plupart, sont sous forme de schémas

C'est justement en allant voir du côté du Japon que je suis tombée sur ces fameux crochets Takashima.
Le célèbre et incontournable site breton de l'artisanat pour tous le décrit très bien ICI et consacre une page des plus instructives à la frivolité au crochet ICI.
Le site japonais consacré à la frivolité au crochet avec les crochets Takashima est ICI
Je n'ai trouvé ces crochets qu'ICI.
IL existe un ouvrage pour débutant en japonais (mais avec des schémas très clairs) que je vous recommande:
Je n'ai pas trouvé où l'acheter alors j'ai fait une recherche sur picasa avec les terme "tatting lace" et je l'ai trouvé. Si vous n'y parvenez pas, utiliser le formulaire de contact du blog.

Pour aller plus loin, je vous invite à découvrir les sites et les ouvrages anglophones à ce sujet: le cro-tat ou crotat (comme ICI par exemple)en utilisant notre ami Google et sur amazon pour les bouquins, sans oublier les ouvrages de nos ancêtres sur archive.org ou antiquepatternlibrary.org.

Sur ce, je vous souhaite une très belle journée sous le soleil presque printanier du crochet de son infinie galaxie!