La crochet Success Story de Lalylala

Aucun commentaire:

Lorsqu'on a un rêve, quel qu'il soit et le mien est de vivre de ma passion pour le crochet jusqu'à la fin de mes jours, il n'est pas toujours facile de rester motivée et j'avoue que je suis du genre à vite me décourager. 
Il n'y a cependant rien de tel pour reprendre le feu sacré que de voir d'autres réussir et de se dire : "si d'autres y arrivent, pourquoi pas moi ?"
S'il y a bien une personne qui peut se venter de vivre de sa passion pour le crochet, c'est bien Lydia Tresselt plus connue dans le milieu des fées du crochet sous le nom de sa marque : Lalylala.

Cette infographiste et illustratrice allemande est la "maman" des célèbres poupées qui ont fondé son succès comme Bina ou Kira avec son bébé dans la poche :
Elle vends 34 modèles de poupées dont la simplicité et la tendresse sont remarquables.
J'ai lu dans une de ses interview, qu'elle a commencé en créant sa première poupée pour la naissance de sa nièce. Elle est devenu accroc à l'exercice de crocheter des crétures rassurantes et a décider d'en rédiger les modèles pour partager ces moments de plaisir.
Ses modèles sont traduites en anglais, en français, en néerlandais et en espagnol et je peux vous dire qu'il sont vraiment très bien rédigés et très complets, ils frisent la perfection pour tout vous dire.
Rien que sur Etsy, elle a, à ce jour, vendu plus de 70 000 modèles depuis 2011. Sachant qu'elle vend sur toutes les plateformes qui existent ainsi que sur son site, je pense qu'on peut sans aucun doute parler d'un succès mondiale.
Elle représente donc une source d'inspiration et de motivation, de même qu'un argument de poids pour tous ceux qui pensent qu'on ne peut pas vivre du crochet!
Concernant la vente de ses poupées, elle demande à ce que l'on mentionne sa marque, ce qui est normal puisque bon nombres de fées du crochet vendent ses poupées et qu'il faut savoir être reconnaissant même si, comme je vous l'ai dit, vous avez le droit de vendre les articles issus de modèles conçus par d'autres.
La première fois que j'ai vu ses modèles, j'ai cru qu'il s'agissait d'un modèle japonais et pour cause, elle s'inspire de l'esthétisme et du minimalisme japonais. Nous avons cela en commun d'ailleurs et c'est une motivation de plus pour moi.
Concernant ma propre aventure, je n'ai pas encore fait de vente mais je viens tout juste de récupérer ma boutique sur Dawanda que je dois nourrir. Je pense que Noël, pour moi c'est trop tard mais je ne vais pas me décourager pour autant, je dois tenir bon, je n'ai pas le choix en même temps :)
J'ai fait une petite poupée inspirée par celles de Lalylala et un petit sapin à partir d'un de ses modèles:

J'ai aussi confectionné des mitaines à partir d'un granny square et je suis en train de travailler sur un plaid bébé avec un dessin Kawaii en reproduisant une grille de point de croix et en utilisant la technique du C2C, je vous en reparle dès que j'ai terminé.
Sur ce, je vous laisse avec une conférence TED dont je me nourris régulièrement et espère qu'elle vous donnera des ailes!
Bon crochet ♥♥♥

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un petit mot?